Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait - Kilian Lahoreau, diplômé Ingénieur 2010

Portraits d'ISPAïen(ne)

-

05/03/2020

Apprenti ingénieur entre 2007 et 2010, cet ISPAïen a d'abord connu l'automobile avant de s'imaginer ingénieur dans l'aéro. De la route à l'air, le chemin a été marqué par plusieurs expériences.  Aujourd'hui portrait de Kilian Lahoreau, responsable de programme chez Safran, qui fêtera cette année ses 10 ans de diplomation.


Quels ont été vos premières expériences industrielles ?

"J’ai commencé mon parcours professionnel avec 3 ans d’apprentissage au sein d’Hutchinson (division Belt Drive System à Joué les Tours). A la fin de mon cursus, j’y ai obtenu un poste de Chef de Projet R&D, spécialisé dans le développement des produits thermodurcissables. Au fur et à mesure des années j’ai intégré de plus en plus de produits dans mon domaine de responsabilité, comme les courroies (produit composite à base d’élastomère + câblé thermoplastique) ou encore des tendeurs (produits mécaniques assemblés à partir de ressorts, pistons, graisse, embouts,…). 3 ans plus tard, on m'a proposé d'ajouter une mission d’Ingénieur Résident chez le client. Concrètement, à raison de deux jours par semaine, j’étais physiquement au sein des équipes Renault pour effectuer le suivi des différents projets, échanger avec les équipes R&D, ou gérer les éventuels incidents qualité . Cela m'a amené à réaliser des déplacements en France, Espagne et Roumanie. A partir de 2016, toujours au sein d’Hutchinson,  j’ai évolué sur un poste de Responsable Applications. Mes missions étaient de concevoir et valider des systèmes complets, utilisant des produits validés ou en développement (courroie, poulie, tendeur, …) en manageant une équipe de 5 personnes (2 techniciens mesure et calcul, 2 ingénieurs également Responsables Applications et 1 apprenti )."


Et en 2019, vous prenez votre envol pour l'aéronautique. Pour quelles mission exactement ? 

Effectivement, en avril 2019, j’ai quitté le groupe dans lequel j'étais depuis 12 ans pour intégrer un autre groupe, Safran, dans la division Harnais et Composants Electriques à Loches (ex Zodiac Aerospace). Les process utilisés au sein de l’entreprise sont essentiellement liés à de l’assemblage et de la finition, mais nous travaillons en parallèle avec de nombreux fournisseurs spécialisés chacun dans leur process : injection (PEEK), extrusion (PTFE), métallisation, usinage, tissage…

J’y occupe le poste de responsable Programme, en charge de la gamme Composants pour Airbus (gaines et raccords principalement). J’interviens tout au long du cycle de vie du produit (de TRL6 : transition entre innovation et développement, jusqu’à la fin de vie du produit). Je suis garant de la satisfaction du client et de la rentabilité du Programme. Pour y parvenir je pilote au quotidien des équipes pluridisciplinaires (Vente, Achat, Production, R&D, Industrialisation, Supply Chain, Qualité).


Un beau challenge !  

Oui, nous gérons ensemble les problèmes du moment (qualité, R&D, retards de livraison), les risques (obsolescence, compétition, hausses matière, …) et travaillons sur les opportunités (nouveau produit, nouveau service, gains matière et/ou MO, …).


Quveut dire être ISPAïen pour vous ? En côtoyez vous dans votre milieu professionnel ?

Selon moi, les ISPAïens partagent une formation qui permet d’être à l’aise à la fois sur dans les champs "théoriques" tout en faisant le lien directement avec ce qui se passe ou se passera sur le terrain. J’ai pu confirmer cette force en travaillant avec d’autres ISPAïens issus de diverses promotions et aujourd'hui salariés dans des entreprises différentes. Je suis convaincu que c’est une véritable valeur ajoutée. Cela doit absolument être préservé au travers de la formation (travaux pratiques, atelier, …) et de l’apprentissage.


Un conseil pour les futures générations ? 

Valoriser l'apprentissage. Certains domaines / secteurs sont évidemment dans l’aire du temps et seront de plus en plus incontournables comme l’environnement, l’analyse de données (« Big Data »), l’intelligence artificielle, le lean … Mais je préconise surtout aux futurs apprentis, ou futurs ingénieurs de faire ce qu’ils aiment et de s’investir sur ce en quoi ils croient.  Si la passion est là, le reste suivra… C’est un point clé pour réussir, autant professionnellement que personnellement.


138 vues Visites

J'aime

  • aeronautique
  • plasturgie
  • safran
  • renault
  • R&D
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits d'ISPAïen(ne)

Portrait - Elise Hubert, promotion Licence pro 2018

photo de profil d'un membre

Emilie Parfait

29 février

Informations sur l'ISPA

Le dépot des offres d'emploi devient gratuit ! Profitez en !

photo de profil d'un membre

Emilie Parfait

04 février

Portraits d'ISPAïen(ne)

Portrait - Nicolas PELLE, promotion ingénieur 2014

photo de profil d'un membre

Emilie Parfait

12 décembre